Tartes et Traditions

La RTBF a édité en 1990 ce recueil de recettes qui était vendu au bénéfice de l’opération 48.81.00.

Ingrédients pour 4 tartes de 21 cm de diamètre :

Pour la pate levée :

  • 250 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 125 cl de lait
  • 1 œuf
  • 12 g de levure fraîche du boulanger
  • 1 g de sel
  • 15 g de sucre

Pour la garniture :

  • 600 g de compote de pommes passées
  • 500 g de fromage blanc
  • 250 g de sucre
  • 100 g de crème fraîche non battue
  • 75 g de pudding Impérial (s'en tenir à cette marque)
  • 10 œufs

Préparation :

Lavez-vous soigneusement les mains !

La pâte :

  • Tamisez la farine et faire une fontaine.
  • Placez au centre le sucre les œufs et la levure délayée dans du lait tiède (30°).
  • Commencez à rassembler la farine en pétrissant.
  • Battez la pâte afin qu'elle prenne du corps en la soulevant et en la laissant retomber sur le plan de travail, et en la repliant jusqu'au moment où elle s'en détache ainsi que des doigts de la main qui la travaillent.
  • Ajoutez la matière grasse malaxée et mélangez en pressant la pate avec les pouces.
  • Lissez la pâte afin d'obtenir une boule régulière.
  • Mettez la pâte dans un plat avec un peu de farine dessus.
  • Recouvrez le tout d'un linge et mettez à pousser (fermentation) dans un endroit tempéré (20 à 25°) durant plus ou moins 50 min.

Les tartes :

  • Abaissez la pâte sur une épaisseur de 2 mm et foncez les platines bien beurrées.
  • Mélangez, à l'aide d'une cuillère en bois, le fromage, le sucre, le pudding, la crème fraiche et les jaunes d'œufs.
  • Battez, au batteur électrique, les blancs en neige ferme et, toujours à l'aide de la cuillère en bois, incorporez-les délicatement à la préparation.
  • Couvrez les fonds de tartes avec la compote de pommes passées et versez le mélange par dessus le tout.
  • Enfournez et laissez cuire durant 15 à 16 min. à four très chaud 250° - thermostat. 7/8).

Remarque importante :

  • Le temps de cuisson est à respecter scrupuleusement. A défaut, le fromage risque de se décoller des bords de la tarte et de former ce qu'on appelle, dans le jargon du métier, une casquette de chômeur.